Mots-clé : robe

Falbala

Colchique dans les près, fleurisse, fleurisse…. Les oiseaux cuicuitent, le soleil brille…. Y’ a du printemps dans l’air et …. sur ma robe!

J’ai craqué pour cette jolie viscose dénommée « falbala » et trouvée chez cousette pendant les soldes d’hiver. D’habitude, ce sont les patrons qui conditionnent mon choix de tissu. Là, ce fut l’inverse. Je voulais une robe ample, façon grande blouse…J’ai donc utilisé le patron burdastyle qui m’avait servi pour ma robe de plage…. mais en utilisant les manches du patron working robe de vanessa pouzet…. et tadaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaammmm:

robe falbala

IMG_8552

 

IMG_8596

Mis à part le fait que je couds aussi vite qu’un escargot se déplaçant vers sa feuille de salade , je n’ai pas rencontré de difficultés dans la réalisation de la robe. Super simple à faire, agréable à porter ( même après un bon repas!), je l’adore!

J’assume son décolleté (ou presque … j’ai un débardeur dessous mais qui la fâcheuse tendance de glisser…. hum) et je n’ai pas mis les agrafes.  Il est vrai que je l’ai un peu trop raccourcie, mais bon, comme on dit chez moi:  » Si, lorsque tu lèves les bras, on ne voit pas ta culotte, c’est que ta robe n’est pas trop courte ».

IMG_8584

 

Sur cette « pensée cagolesque » (fais péter l’oxymore!!!!), je vous laisse méditer …. j’ai un pull à (finir de) tricoter et j’espère le porter avant le 15 aout!

 

Eléonore ou la persévérance

robe chinoise

Non, je n’avais pas disparu dans un trou spatio-temporel, j’ai juste voulu me faire désirer. Ça marche? Non?

Bon, je vous passe les péripéties de ma vie personnelle ( vol d’appareil photos et fracture du tibia de ma petite terreur); et on revient à nos moutons couturesques ainsi qu’au titre de cet article qui sonne presque comme un titre de roman de Jean Jacques Rousseau ( rien de moins! Au diable, la modestie!). D’ailleurs, ça tombe bien, je crois que je suis en train de devenir philosophe ou, tout du moins, de m’amender. La thérapie comportementale par la couture, quoi!

Parce qu’il faut que je vous dise que je ne brille pas forcément par ma patience ou par mon calme. La moutarde me monte vite au nez quand je me rend compte que la petite couture dont j’avais rêvée ne se matérialise pas comme espérée. Je n’aime pas trop quand ma réalisation ne rejoint pas le projet tel qu’il était imaginé.

En voyant le patron de la robe Eléonore du livre Un été couture et en trouvant un beau tissu viscose ainsi que de jolis boutons rouges,  j’ai grave fantasmé sur ce projet de robe que je trouvais parfait pour le printemps. Du coup, quand au premier essayage, ladite robe ne m’allait pas du tout, je l’ai vraiment eu mauvaise ( oui je sais, c’est de ma faute… j’avais qu’à faire une toile toussa, toussa …mais les toiles, ça me gonfle, je vous l’ai dit, je ne suis pas patiente!). Franchement, j’ai voulu jeter la robe et même arrêter la couture ( oui je suis parfois un peu mélodramatique!).

Et puis, en prenant du recul, je me suis dit que c’était ça la couture aussi. Faut s’adapter, tirer le meilleur parti de la situation. Du coup, j’ai fait la position du lotus, respiré un grand coup et… j’ai  bravement défait les coutures, pris mes ciseaux et, surtout, je me suis fait confiance en faisant les modifications « au feeling »… et vous savez quoi, le résultat me plait:

robe eleonore

robe éléonore

éléonore

éléonore dos

In tweed with Ludivine

Ouais, ouais, je sais que vous avez envie de printemps, de papillons dans le ciel et de folles roulades dans l’herbe fraichement coupée…et donc de petites coutures fraiches aux teintes acidulées… et bien ça ne sera pas pour aujourd’hui en ce qui me concerne ( hou… la rabat joie) !

Comme le disait ma grand mère  » En avril ne te découvre pas d’un fil » ( rabat joie bis)… Alors comme on ne sait jamais, je vous propose une robe en tweed… et même en double tweed ( noir et crème à fils dorés trouvés sur mapetitemercerie) ! J’ai utilisé le patron ( gratuit) Ludivine de la République du Chiffon:

robe ludivine

robe ludivine

robe ludivine

Collage Ludivine

 

Well,  short en tartan, robe tweed, après ça sera quoi ? De l’imprimé pied de poule pour un manteau? Vous vous dites peut être que j’ai viré intégriste du serre tête avec mocassin à gland… Et bien, non, même si j’aime les mocassins ( mais pas à gland…faut pas déconner non plus), c’est surtout que j’aime bien marier ces tissus un peu « classiques » ( qui a dit ringard?) avec des patrons modernes…  comme s’ils se bonifiaient mutuellement…

Pour en revenir à la réalisation de cette petite couture, j’ai ajouté une doublure pour éviter la transparence et apporter un peu de confort ( le tweed ça gratte) mais du coup je me sens un peu « engoncée ». Je pense qu’il aurait fallu que je réalise la robe un « chouilla » plus large sachant que je voulais réaliser une doublure. De même, l’encolure manque un peu de finesse; je pense que c’est lié au tweed qui est un peu épais et que je n’aurais pas du utiliser pour faire la bande d’encolure.

Sinon, mise à part les problèmes liés à mon choix de tissu, cette robe est simplissime à réaliser et ce, notablement, parce qu’il n’y a pas à coudre de fermeture éclair (Youpi!)!

Au final et malgré tout, elle reste très portable ( RDV l’automne prochain… avec 2 kg en moins!) et le plus important, elle me plait bien .

Alors ringard mon tweed?

 

 

Working Robe

Hi Hiho! Je rentre du boulot …et je vous présente ma dernière petite couture, la petite robe patronnée par Vanessa Pouzet mais à ma façon et dans un crêpe bordeaux ( ou burgundy si je veux me la péter « modasse »).

Alors bon soyons clairs, je l’adore. Tellement que je pourrais la mettre tous les jours. Une sorte d’uniforme pour moi, quoi. Parfaite pour aller au travail mais pas que…

working dress Continuer la lecture

Coffee date dress… too late

En bon mouton de la blogosphère, je suis encore les modèles dénichés par d’autres talentueuses blogueuses comme jolies bobines ou un soyeux bazar. Et puis tant qu’on y est, je pique aussi les chouettes tissus brillamment mis en lumière par ….encore jolies bobines ( C’est pénible les personnes aussi talentueuses et inspirantes, on peut même pas être jalouse! Pff!!) à savoir les tissus crées par « Atelier brunette » et plus précisément la batiste candy flakes. Qui a dit que la couture, c’était fait pour avoir des pièces originales?

Bref, je me suis donc lancée avec le fameux patron « coffee date dress » de runwaypattern. J’ai pas franchement suivi les instructions du patron parce que c’est en anglais et que « l’anglais couture » reste pour moi assez obscur. Comme d’habitude, j’ai monté la robe à l’instinct » façon puzzle »… donc j’ai un peu galéré malgré les dessins.

 coffee date dress

 

coffee date dress

coffee date dress

J’ai ajouté une doublure car le tissu était trop fin et donc transparent. Bon, pour être honnête, je suis un peu mitigée sur le résultat et, surtout de profil, car les plis sur le ventre font des volumes un peu disgracieux à mon goût (ça fait un petit bidon …que je n’ai même pas!! ):

IMG_7699

 

Par ailleurs, les températures ayant baissé, je ne peux pas trop la mettre en ce moment car le tissu choisi ne se marie pas très bien, à mon sens, avec des collants:

 

IMG_7579

( et oui j’essaye de cacher la prise murale avec ma jambe….je fais avec les moyens du bord!!)

 

 

 

Ma robe kimono version Salme pattern

kimono salme

J’avais déjà tenté le patron de robe kimono de burdastyle. Cette fois, j’ai testé la robe « manche kimono » de chez Salme pattern.

Je suis plutôt satisfaite de ce patron Salme. On télécharge, on imprime et on y va. Bien sûr, les consignes sont en anglais et il y a peu de dessins… mais bon, avec mon « expérience » des patrons burdastyle, j’ai un peu pris l’habitude d’assembler au feeling…

J’ai encore choisi un tissu de chez Anna Ka. J’aimais le côté japonisant ( ça tombe bien pour une robe kimono! ahaha !) et frais de ce tissu. Celui-ci étant assez fin, j’étais dû doubler le bas de la robe pour éviter toute transparence.

Par contre, j’ai utilisé du satin (il me restait un beau morceau) pour réaliser la doublure , ce qui est très bien pour une robe « hiver », mais un peu « lourd » pour une robe printanière/estivale. Un voile de coton aurait été plus adapté….

kimono salme 1

Ceci mis à part, j’aime beaucoup cette petite robe. Je la porte systématiquement avec une ceinture pour marquer la taille. En effet, si comme moi, vous avez une taille peu marquée (Oui je fais ma Christina Cordula), la taille élastique de ce modèle n’est pas hyper seyante et une ceinture me semble indispensable pour remédier à ce problème.

kimono salme 2

 

juin 2013 055

J’adore aussi mes petites chaussures compensées trouvées miraculeusement à Carrefour pour 20 euros et dans lesquelles je suis hyper bien (ouais, je suis un peu fière de moi sur ce coup là!)! Mais il parait que les hommes détestent les compensées et ce même devant les crocs et uggs….Non mais allo quoi les mecs! Faites vous greffer un peu de bon sens modesque! Imaginez cette robe avec des crocs…

Sinon, cette robe est aussi très pratique pour se camoufler dans des buissons ou pour se déguiser en  » cerise de groupama » ( dixit mon cher et tendre… décidément les hommes!)

 

 

 

Plutôt que de coudre, j’ai préféré acheter ca # 2

robe zara

En attendant que je finisse ma dernière « création » ( la robe Réglisse de Deer and Doe) , il me faut bien une petite robe pour fêter l’arrivée des beaux jours (si, si! je garde espoir!) et me motiver à tenir ma période d’abstinence shoppinesque pré soldes d’été ( présentement, je résiste bravement aux soldes privés et autres promo bassement tentatrices), non?

Ben oui, comme j’ai un peu la flemme en ce moment, qu’il me faut 3 semaines pour faire une robe, et parce que Zara a une collection de folie cet été…. J’ai craqué:

robe zara 2 Continuer la lecture

Ma robe à carreaux

 

simplicty 3835C’est une robe que j’ai faite il y a longtemps déjà…et, pour tout dire, une des premières que j’ai réalisées dont j’ai été vraiment satisfaite. Après quelques années, elle n’a pas bougé et, pourtant, je la porte souvent.

C’est pas que j’avais envie de sortir mes vieilleries mais j’ai trouvé qu’elle avait sa place sur ce blog…et puis surtout, ça montre que les réalisations cousues main peuvent tenir sur la durée.

Pour cette robe, j’avais utilisé le patron simplicity qui porte bien son nom tant il est simple de réaliser cette robe.

Un tissus en lainage écossais violet, une fermeture éclair invisible, un tissus thermocollant, quelques heures devant la machine à coudre et le tour est joué!

robe 106

robe 087

Et puis, il paraît que c’est le printemps alors, pour une fois, j’abandonne les collants!

robe 114

Spring is coming!! ( petite dédicace aux fans de Game of Thrones)

 

 

 

Plutôt que de coudre, j’ai préferé acheter ça #1

robe la redoute vanessa bruno

J’ai déjà fait part ici du fait que la couture est parfois, pour moi, un remède à ma surconsommation de vetements (et autres futilités modesques). Pour autant, je tiens à rassurer les industriels du prêt à porter ( ils sont nombreux à me lire! si! si!) : « Je ne vous laisse pas tomber les gars…Je continue d’acheter des fringues!  »

La preuve… Ce mois-ci, plutôt que de coudre, j’ai préféré acheter cette jolie robe de la ligne Athé -Vanessa Bruno pour la Redoute à 49 euros ( 69 euros normalement mais je l’ai eu -30% du fait d’une réduction exceptionnelle « spéciale journée de la femme »).

A ce prix là, vu les finitions et la jolie matière ( « crêpe de chine lavée en pure soie ».. Oui madame! Je n’ai aucune idée de ce que c’est du fait de ma connaissance limitée en matière de tissus… mais c’est très jolie, agréable à porter et le tombé est très sympa), ça vaut pas le coup que je me décarcasse ( comme dirait l’autre… mais si vous savez Mr Ducros…Bon, je vais aller me cacher..)!!

 

Ma petite couture: Ma robe « sweet sixties « 

Les lignes graphiques, les couleurs pop, la candeur ( le col claudine) et l’effronterie ( la mini jupe), l’émancipation des femmes, … les 60’s quoi! YSL, Courrège,Mary Quant, Warhol, Roy Lichtenstein, Twiggy, Emma Peel …

J’adore cette période que je trouve très inspirante… alors parfois je voyage dans le temps:

Continuer la lecture